épingler

épingler [ epɛ̃gle ] v. tr. <conjug. : 1>
espingler 1564; de épingle
1Assembler, fixer avec des épingles. Épingler un ourlet. Épingler un patron sur un tissu. Épingler une décoration. Papillon épinglé sur du liège. « Son ignoble châle de laine noire épinglé sur sa poitrine » (Green).
2(1889) Fig. et fam. Épingler qqn : l'arrêter, le faire prisonnier. ⇒ pincer. Se faire épingler : se faire prendre. ⇒ alpaguer. « Le Caporal épinglé », de J. Perret.

épingler verbe transitif Fixer des choses l'une à l'autre à l'aide d'épingles : Épingler le dos et le devant d'une robe. Attacher, fixer quelque chose avec une, des épingles : Épingler des photos au mur. Familier. Attraper quelqu'un, le prendre sur le fait : Se faire épingler avec des objets volés au sortir d'un magasin. Familier. Attirer l'attention sur (un défaut, un abus) ; dénoncer : Le rapport épingle plusieurs sociétés.épingler (synonymes) verbe transitif Familier. Attraper quelqu'un, le prendre sur le fait
Synonymes :
- pincer (familier)
- piquer (familier)
Familier. Attirer l'attention sur (un défaut, un abus) ; dénoncer
Synonymes :
- dénoncer

épingler
v. tr.
d1./d Fixer avec une ou plusieurs épingles. épingler une décoration, un vêtement.
d2./d Fig., Fam. Arrêter, prendre. Il s'est fait épingler à la sortie.

⇒ÉPINGLER, verbe trans.
A.— [Le compl. désigne une chose] Attacher, retenir avec une/ des épingle(s). Épingler une photo au mur; épingler un ourlet; épingler un fichu, un foulard, une écharpe; épingler une cocarde. Les hommes jettent leurs vestes, les femmes épinglent leurs robes (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 134). Il a fait de petits rouleaux avec des pièces de 1 et 2 francs, il épingle les billets par liasse et il recolle ceux qui sont en loques (PAGNOL, Marius, 1931, II, 1, p. 95). Il épingla donc à son revers son insigne de guide de montagne (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 63).
P. métaph. L'on entend dans l'ombre une petite pluie épingler d'acier froid les vitres de son cœur (RODENBACH, Règne silence, 1891, p. 135). Nous nous contenterons d'épingler quelques exemples vivants sur les grandes directions de recherche (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 78).
B.— [Le compl. désigne une pers.]
1. Rare. Attacher à quelqu'un son épingle (son bijou). Mme Vernet le boutonne [son mari], l'épingle, le peigne (RENARD, Écorn., 1892, p. 1).
2. Au fig., pop. Arrêter (quelqu'un), faire prisonnier (quelqu'un). Le Caporal épinglé (titre d'un ouvrage de J. Perret, 1947). Les Boches se gourent sur nos relèves, dit Jaffelin. Mais si jamais ils viennent à savoir l'heure, on s'ra gentiment épinglés (GENEVOIX, Boue, 1921, p. 212).
Prononc. et Orth. :[], (j')épingle []. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1564 « attacher, fixer avec une épingle » espingler une femme « lui attacher les vêtements à l'aide d'épingles » (THIERRY); 1811, févr. velours epinglé (Mercure de France, t. 46, p. 227 ds BRUNOT t. 10, p. 899, note 1); 2. 1889 arg. « arrêter quelqu'un » (FUSTIER, Suppl. dict. Delvau, p. 533). Dér. de épingle; dés. -er. Fréq. abs. littér. :76.

épingler [epɛ̃gle] v. tr.
ÉTYM. 1564, espingler; de épingle.
1 Attacher, fixer avec des épingles. || Épingler un patron sur un tissu. || Épingler un ourlet. || Épingler une décoration. || Épingler une fleur à son corsage, une cocarde. || Épingler un foulard, un fichu, une écharpe. || Épingler un papillon sur une plaque de liège.
1 Avec ses jambes rougies par le froid (…) son ignoble châle de laine noire épinglé sur sa poitrine, comme cette enfant avait l'air innocente !
J. Green, Léviathan, p. 236.
2 (1889). Fig. et fam. || Épingler qqn, l'arrêter, le faire prisonnier. || Se faire épingler : se faire prendre. (fam.) Agrafer, alpaguer.
2 Ils (les Boches) nous l'ont dit quand ils nous ont épinglés, ils nous ont dit : l'armée française est une armée sans chef !
Sartre, la Mort dans l'âme, II, p. 209.
(Abstrait). || Épingler qqch. : attirer l'attention sur qqch., le faire ressortir.
——————
épinglé, ée p. p. adj.
1 Foulard, fichu épinglé.Fig. et vx. || Style épinglé, guindé. → Tiré à quatre épingles.
2 (1811). Se dit de certaines étoffes au tissage légèrement côtelé. || Velours épinglé. || Taffetas épinglé.N. m. (1907). || De l'épinglé.
3 Fam. Pris, attrapé. || Le Caporal épinglé, roman de J. Perret.
DÉR. Épinglage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • épingler — (é pin glé) v. a. Ficher une épingle, attacher avec une épingle.    Percer la gargousse d un canon avec l épinglette. Déboucher la lumière d un fusil avec l épinglette.    Épingler un bec de gaz, nettoyer à l aide d une épingle très fine les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • épingler — v.t. Appréhender : Ils se sont fait épingler …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • épingler — vt. ÉPINGLy (Saxel.002b | Albanais.001), épingâ (002a). A1) épingler, arrêter, prendre sur le fait, (un voleur) : épinglyâ vt. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ÉPINGLER — v. tr. Attacher avec une épingle …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • épinglage — [ epɛ̃glaʒ ] n. m. • 1876; de épingler ♦ Action d attacher, de fixer avec des épingles. Épinglage d un vêtement à l essayage. Bâtir après l épinglage. ● épinglage nom masculin Action d attacher, de disposer avec des épingles. ⇒ÉPINGLAGE, subst.… …   Encyclopédie Universelle

  • agrafer — [ agrafe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1546; de agrafe 1 ♦ Attacher avec des agrafes; assembler, fixer en posant des agrafes. Agrafer son soutien gorge. Agrafer des brochures. 2 ♦ (1833) Fam. Prendre au collet, arrêter. Il s est fait agrafer par …   Encyclopédie Universelle

  • attacher — [ ataʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1080; de l a. fr. estachier, de estache « pieu », frq. °stakka, avec changement de préf.; cf. estacade I ♦ V. tr. 1 ♦ Faire tenir (à une chose) au moyen d une attache, d un lien. ⇒ amarrer, arrimer, fixer,… …   Encyclopédie Universelle

  • piquer — [ pike ] v. <conjug. : 1> • 1130; lat. pop. °pikkare « piquer, frapper », d o. préromane et expressive I ♦ V. tr. A ♦ 1 ♦ Entamer légèrement ou percer avec une pointe. Un bouvier « armé d un aiguillon, pique ses deux bœufs bossus » (F. de… …   Encyclopédie Universelle

  • pin-up — ● pin up nom féminin invariable (anglais pin up, de to pin up, épingler) Jeune femme au physique agréable et qui a du sex appeal. Photo ou dessin de jolie fille peu vêtue, servant à décorer un local. pin up n. f. inv. (Anglicisme) Jolie fille peu …   Encyclopédie Universelle

  • alpaguer — [ alpage ] v. tr. <conjug. : 1> • 1935; de alpag 1869, apocope de alpaga « manteau » ♦ Arg. Appréhender, arrêter. ⇒fam. épingler. Par ext. Mettre la main sur, s emparer de, saisir (qqn). « Il me fallait les alpaguer [...] pour qu ils me… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.